Si vous ne parvenez pas à visualiser ce mail, vous pouvez consulter la version en ligne. YoutubeFacebook
Goto Eos Website

Oui aux simulateurs non-certifiés !
Voici pourquoi en cinq raisons :


Prix abordable/amortissement rapide. en savoir plus
Entretien facile et bon marché. en savoir plus
Accessibles à tous. en savoir plus
Facilement reconfigurables. en savoir plus
Idéaux pour l'IFR privé
. en savoir plus

Jusqu'à 80% d'économie par heure de vol !
Amortissement sur 18 mois !
voir le calcul

Goto Eos Website


Prix abordable/amortissement rapide
Les simulateurs non-certifiés ne doivent pas se plier à des règles de construction spécifiques et peuvent utiliser des composants
électriques et mécaniques standards du marché, donc moins chers.
La certification est elle-même coûteuse et doit être régulièrement renouvelée ce qui n'est pas le cas des simulateurs non-certifiés. retour

Entretien facile et bon marché
Les composants ne devant pas avoir de caractéristiques spécifiques à la certification, il peuvent être approvisionnés à coût avantageux
et en un délai très court. Ils peuvent même être stockés.
L'entretien est donc simple, rapide et bon marché. Votre simulateur est toujours en service et par conséquent toujours rentable.
retour

Accessibles à tous
De par leur simplicité de construction (ce sont fondamentalement des bases mécaniques identiques à celles d'un avion réel)
et leur simplicité logicielle, on peut rapidement les démarrer et voler. L'élève peut même voler seul.
Le démarrage du simulateur se fait en quelques minutes. Focalisez-vous sur l'essentiel : l'avion.
retour

Facilement reconfigurables
N'étant pas soumis à la certification pour une classe ou un type d'appareil en particulier, le changement de type d'avion est simple et rapide.
Passer d'un C172 à un DR400 ne requiert qu'un chargement de logiciel et un changement de planche de bord.
retour

Idéaux pour l'IFR privé
Le récent brevet IFR privé attire de plus en plus de pilotes. Or ceux-ci ne sont souvent pas des professionnels et doivent trouver du temps et
les fonds nécessaire à cet apprentissage.
Un simulateur non-certifié, équipé IFR, permet à moindre coût pratiquer encore et encore les procédures de vol aux instrument,
à se driller jusqu'à intégrer les automatismes dans son cerveau reptilien.
Une fois dans l'avion, le rendement de l'heure de vol est optimal car l'élève pratique uniquement les tâches requérant un véritable avion,
les automatismes structurels ayant été acquis en simulateur.
retour

Calcul de l'amortissement d'un simulateur Eos Express :

Données de base (exemple minimum) :
Coût du simulateur : 11.900 Eur
Prix d'une heure de simulateur à payer par l'élève : 11 Eur
Temps d'utilisation du simulateur : 3 heures / jour et 5 jours par semaine.

Calcul :
Si l'élève paie 11 Eur l'heure de simulateur, que le simulateur est loué 3 heures par jour et 5 jours par semaine,
le simulateur vous rapporte 165 Eur par semaine.

Il ne faut donc que 11.900 / 165 = 72 semaines ou 18 mois pour rembourser votre investissement. retour

Contactez-nous pour plus d'informations, une visite, un essai ou appelez-nous au 06-50 65 77 37.